clinique du pied et chirurgi du pied - Docteur Bernard OUTTERS

LE PIED DANS LA VIE




CONTACT

Dr Bernard OUTTERS
Chirurgie du pied

Prendre rendez-vous en ligne

bernardoutters@clinique-pied.com
01 47 12 67 74

en savoir +

PLAN D'ACCES

CLINIQUE DU PIED

17 Avenue
de Tourville
75007 Paris

localiser

Le pied dans la vie


Le pied et les maladies

L'arthrite rhumatoïde ; la goutte ; le diabète (la prévention est essentielle pour éviter les lésions cutanées) ; les affections neurologiques ; les troubles circulatoires ; les tumeurs bénignes (kystes synoviaux : si gêne dans la chaussure traitement par exérèse chirurgicale simple).


Le pied de l'enfant

Les anomalies courantes (talus valgus, pied varus souple et métatarsus varus) nécessitent une surveillance médicale et une " stimulation cutanée " quotidienne (avec brosse à dent).

Les "pieds qui tournent en dedans", c'est souvent bénin, en rapport avec la croissance. Le traitement : faire asseoir l'enfant " en position de tailleur " le jour, et couché "sur le dos " la nuit.

Le pied plat se cambre quand l'enfant se met sur la pointe des pieds. Le traitement : eviter la surcharge pondérale. Semelles orthopédiques si aplatissement important et après l'âge de 4-5 ans.

Les chaussures : de préférence en cuir ( les chaussures de sport sont faites pour le sport ! ), une tige montante pour "tenir" le pied, un contrefort postérieur ferme pour maintenir le talon, et changer souvent de pointure.


Le pied du sportif

Le sportif professionnel, entité à part, mérite une attention spécifique. Par contre, le sport de loisir nous concerne tous un jour ou l'autre, et le pied est plus particulièrement exposé dans la course à pied, le football, le tennis, le golf et la danse classique (avec des particularités pour chacune de ces disciplines).

Les microtraumatismes, l'entraînement insuffisant et la mauvaise exécution d'un geste sportif sont souvent responsables de la plupart des lésions rencontrées. Il ne faut pas oublier d'être exigeant quant à la spécificité des chaussures, et tenir compte du terrain.

Les lésions les plus fréquentes sont : la fracture de stress ou de fatigue, la périostite tibiale, l'aponévrosite plantaire, la tendinite d'insertion, la tendinose dégénérative avec rupture (surtout le tendon d'Achille), le syndrome particulier en avant et en arrière de l'articulation de la cheville, et l'hématome sous-unguéal.


Le pied du senior

Avec l'allongement de la durée de la vie, c'est l'aggravation des troubles préexistants.
Le vieillissement affecte tous les éléments du pied : peau amincie et ongles modifiés : pédicurie, semelles. Os fragilisé (fracture) : marche quotidienne. Muscle moins souple, tendon qui raccourcit : kinésithérapie. La sensibilité du pied diminue avec trouble de l'équilibre et risque de chute (fracture) : exercices.
La chaussure doit être confortable, large, légère et avec une fermeture pratique.


La peau de vos pieds

C'est la plus épaisse de tout le corps, mais oubliée et enfouie dans une chaussette et une chaussure si souvent inhospitalières.
Epaississement de la couche cornée de la peau : le cor (dorsal), l'oeil-de-perdrix (sur le côté) de l'orteil, et le durillon (plantaire) : ramollir la corne + pierre ponce,… puis pédicurie + orthèse plantaire ou orthoplastie,... sinon Chirurgie.

Affection virale et infectieuse : la verrue plantaire : verrucide ; ablation ou laser ; mais surtout hygiène et chaussons ou "tongs" si milieu humide ; la mycose (infection à champignon) entre les orteils: antifongique ; mais surtout hygiène ( lavage quotidien, séchage , chaussettes changées tous les jours et chaussures qui respirent ).

L'excès de transpiration : hygiène, antitranspirant, déodorant, ionophorèse, et chaussures (tige perforée ou hydrophile, semelles absorbantes ou en caoutchouc naturel).

L'ongle : l'onychomycose : antifongique et pédicurie ; l'ongle incarné (bourrelet hypertrophique, ongle incurvé, mauvaise coupe de l'ongle): désinfection, pédicurie (ablation de l'éperon unguéal, lame redressant l'ongle), si récidive : Chirurgie.






Et le pied dans sa chaussure !

La chaussure doit être adaptée selon l'âge, le sexe, l'activité (travail, sport), la pathologie. La chaussure élégante et féminine contraint très souvent les contours du pied et rehausse le talon, ce qui explique beaucoup de problèmes avec ses conséquences.

La "chaussure idéale" est, au mieux, un compromis : la semelle doit être suffisamment large, le pied reposant exclusivement sur elle, le reste n'étant qu'un habillage. Le laçage permet une meilleure adaptation du pied dans la chaussure.


Avoir les pieds sur terre.
Avoir bon pied bon oeil. Et….bonne route !